Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

C’est insuffisant

Il y a des gens, des élus, qui veulent réduire la vitesse à 110 kilomètres-heure sur les autoroutes et à 30 dans les villes. C’est insuffisant. Il faut remplacer les voitures par des chars à bœufs.

Facebook Twitter Email Imprimer

C’est insuffisant

Il y a des gens, souvent les mêmes, qui veulent interdire les centres-villes aux voitures ; ils veulent, disent-ils, piétonniser. C’est insuffisant. Les piétons dégagent des gaz : les uns, francs, loyaux, avertissent et trompettent, mais d’autres, plus sournois, plus vicieux, dégazent sans crier gare, retiennent le bruit. Donc, plus de piétons dans les centres-villes.

On a entendu une dame, mais elle n’est pas la seule, qui clamait que nous autres Occidentaux étions très coupables, car nous faisions encore des enfants. Or, les enfants laissent une empreinte-carbone. Elle ajoutait que si on avait un besoin maladif d’enfants, rien ne nous empêchait d’en adopter un venant d’un pays où on crève de faim et où les papas oublient de s’en occuper. C’est insuffisant. Le bébé transplanté laisse aussi une empreinte-carbone. Donc, n’adoptons pas. Au moins, le bébé reste chez lui, très au loin, nous ne le voyons pas, n’y pensons plus.

Pour en revenir au char à bœufs, là encore, c’est insuffisant. Le bœuf, si je comprends bien, aurait pu être le mari de la vache si on ne lui avait pas fait subir un certain traitement. On sait que la vache dégage beaucoup de méthane, gaz à effet de serre. D’ailleurs, le bœuf est un animal comme nous, il n’est pas de sa dignité, il est contraire aux droits humains qu’on lui fasse tirer une charrette. Mais alors que faire des bœufs, des ânes, des hommes, des poules, des dindons si on veut sauver la planète ? M. Elon Musk a trouvé la solution : on fourgue tout ce monde-là dans des vaisseaux spatiaux et allez, hop, vers ailleurs ! Comme ça, notre Terre Mère est sauvée. Dans le fond, ce qui est polluant, c’est l’envie de se déplacer, de manger, de digérer, de se reproduire, d’être heureux, c’est la Vie.
À mort la Vie !

Illustration : Mars, ou la perfection terrestre.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

Christiane Taubira, notre Papa Doc à nous

Christiane Taubira, notre Papa Doc à nous

Par Jean Desfontaines

« Nous dépasser, toujours et encore. Pour servir. Nous avons su. Nous saurons. En responsabilité. » C’est avec ces quelques mots d’une remarquable sobriété et d’une limpide clarté que Christiane Taubira annonçait fin décembre 2021 à la Gauche, à la France et au Monde qu’elle était prête à incarner une nouvelle voie politique, pourvu seulement que tous se rallient à sa candidature à la présidentielle de 2022. « Nous savons ce qu’il faut faire. Nous savons comment faire », ajoutait-elle quelques jours plus tard, appelant partout à des « bifurcations résolues », avant de conclure : « Ainsi sommes-nous. Complaisamment pétris d’un idéal de société campé sur un contrat social auquel nous nous accrochons ».