Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Bouche cousue

Il y a un aspect de la démographie dont je m’interdis de parler, je risquerais d’être accusé à juste titre de… et de…, ce qui me mènerait où je ne veux pas aller et à me faire passer pour ce que je ne suis surtout pas.

Facebook Twitter Email Imprimer

Bouche cousue

En revanche, on peut se permettre de parler de l’allongement de la vie. C’est vanter le progrès, les merveilles de la Science et en outre ça prépare le terrain. En effet, à cause de cet allongement, les petits vieux et les petites vieilles encombrent les rues et les champs. En parler habituera le public à admettre les pratiques létales qui soulageraient la société.

Mais que n’a-t-on pas entendu dernièrement ? Heureusement, on n’en a parlé qu’un jour ou deux et puis après, retour à la bienheureuse omerta. En parler, j’ose le dire, est criminel, c’est contrecarrer salement, ignoblement toutes les avancées sociétales, c’est revenir terriblement en arrière, c’est insulter les femmes, restreindre leur liberté, celle de disposer d’elles-mêmes, réduire les rapports entre les êtres humains, entre celles et ceux, entre celles et celles, entre ceux et ceux et encore d’autres, à une finalité précise, primitive, millénaire et plus que ça. C’est vouloir augmenter de manière drastique les empreintes carbone, c’est vouloir tuer la biodiversité et faire périr la planète tout entière. Non ! Non ! Non ! Il ne faut pas dire que le nombre des naissances est en chute libre. C’est nauséabond de dire ça. C’est presque aussi ignoble que d’évoquer ce que je mentionnai en tête de ce discours et qui touche des personnes que nous avons trop longtemps maltraitées, discriminées, pour ne pas dire plus. Non, il ne faut aborder d’aucune façon ce que certains appellent un problème et que j’appelle, moi, une non-problématique. Laissons sans moufter la courbe descendre jusqu’à zéro. Et d’ailleurs, les bébés, ça crie, ça piaille, ça fait caca, ça pue. Bouchons-nous le nez et surtout, bouchons-nous la bouche.

 

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Civilisation

Combattre l’empire du mensonge

Combattre l’empire du mensonge

Par Henri Baclet

Après avoir publié les deux premiers volumes de sa série d’essais L’Homme et la Cité, Stanislas Berton, ancien chef d’entreprise et spécialiste des risques systémiques, revient aujourd’hui avec un remarquable tome III consacré à la désinformation, à l’« empire du mensonge » et à la guerre qui oppose le totalitarisme mondialiste à un nouvel ordre international multipolaire. Entretien d’Henri Baclet avec Stanislas Berton.

Tribunes

L’individualisme des Modernes ou le funeste héritage de Benjamin Constant

L’individualisme des Modernes ou le funeste héritage de Benjamin Constant

Par Louis Soubiale

En dépit de toutes les transformations affectant progressivement notre pays jusqu’à son essence historique et culturelle profonde, qui corrodent irréversiblement son ethnogenèse, il demeure, nonobstant, ce goût authentiquement « gaulois » pour les pugilats psychodramatiques, cette dilection masochiste et délétère pour le scissionnisme, cette inclination suicidaire à la discorde. Toutefois, nous ne sommes plus en 1572, ni en 1789 et encore moins en 1848, et les nobles idéaux d’antan (Dieu, la liberté, le suffrage universel…) ont cédé la place à des poisons autrement plus méphitiques.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !