Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Un Prince artiste

Facebook Twitter Email Imprimer

Un Prince artiste

Le Prince Henri d’Orléans – c’est sa signature d’artiste – expose à l’atelier Visconti de Xavier et Sigrid de Montrond des œuvres encres de Chine sur papier qui ne peuvent manquer d’émouvoir.

La finesse du trait comme l’application sobre et ouatée y relève les sujets d’une poésie tendre et rêveuse. Il s’en dégage une atmosphère de nostalgie et de mélancolie qui attarde le regard sur quelques moments de contemplation fugitive où la création s’essaye à délivrer, dans l’éphémère instant, un message d’éternité. Des oiseaux migrateurs, des colibris alignés, un aigle qui prend son essor, un vol de vautour, un ballet de cygnes, une buse pensive, des colombes qui s’aiment d’amour tendre, un faucon attentif jettent l’émoi dans l’âme en attente d’une révélation mystérieuse. L’horizon est lointain, le pont ne relie que des songes, le château se perd dans le ciel noir, la tempête soulève la mer, abat les arbres et terrorise la terre, la barque ne peut être que solitaire ou se fondre dans les flots déchaînés, les chevaux hennissants sont parqués, Moscou brûle mais peu importe, car la Russie est éternelle. Reste à sortir des sous-bois et des bosquets d’yeuses, des fleurs du mal et du pays des insectes ravageurs, pour tenter de passer au-delà du voile de l’horizon.

C’est tout en retenue que s’exprime une sensibilité trop exquise pour accepter la seule vanité des êtres. Cette exposition donne à saisir quelque esquisse intime des méditations d’une âme aussi princière que doucement et fortement humaine.

Exposition jusqu’au 16 janvier des œuvres encres de Chine sur papier du Comte de Paris, Atelier Visconti, 5 rue Visconti – 75006 Paris. Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h. Téléphones : 01 43 25 44 48 – 06 11 16 98 89.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Civilisation

« Dompter la matière selon ses pulsions »

« Dompter la matière selon ses pulsions »

Par Madeleine Gautier

Née en 1930 à Paris, Francine Simon, de son nom d’artiste Narkis, a toujours vécu dans un milieu artistique. Écrivain, musicienne, peintre dont le maître fut Mac Avoy, sa rencontre, en 1990, avec Stéphane Rozan, sera un choc artistique profond qui la ramènera à sa première passion : la sculpture. Pour sa contribution au développement culturel, elle reçoit la Médaille de vermeil Arts-Sciences-Lettres en 2019, puis, en 2020, la Médaille d’argent, en tant que compositrice-parolière. Entretien.

Civilisation

Vivre dans l’air

Vivre dans l’air

Par Richard de Seze

Les meilleurs films et bandes dessinées de science-fiction sont ceux où l’équipe artistique et technique s’efforce d’être crédible en imaginant vaisseau et scaphandre. Il y a une indéniable poésie de l’ingénieur dans cette manière de rendre réel l’exploit impossible, et Dieu sait qu’Objectif lune doit beaucoup de son charme et de son intérêt au réalisme de ses décors qui contraint presque la narration, la tire vers le documentaire.