Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Les Diaboliques (1874)

Présenté par Christophe Barbier, d’après l’œuvre de Jules Barbey d’Aurevilly. Mise en scène Nicolas Briançon, avec Gabriel Le Doze, Magali Lange, Krystoff Fluder, Reynold de Guenyveau.

Facebook Twitter Email Imprimer

Les Diaboliques (1874)

Les quatre nouvelles sur les six du recueil des Diaboliques, présentées par Christophe Barbier comme les autres, sont reliées à l’adultère, au meurtre, à la vengeance, à la passion promise à la tragédie, chacune nous plongeant dans un univers étrange presque angoissant : le comte de Savigny prend des leçons d’escrime avec son amante, la belle et mystérieuse Hauteclaire Stassin, qui empoisonne son épouse avant de goûter avec lui une félicité dépourvue de tout remords (Le bonheur dans le crime) ; le vicomte de Brassard envoyé en garnison en Normandie s’éprend d’Albertine, la jeune fille de ses hôtes, diaboliquement provocante (Le rideau cramoisi) ; Sanzia Florinda Conception de Turre-Cremata nous livre son terrible secret : épouse d’un grand d’Espagne, elle déshonore son nom en se prostituant (La vengeance d’une femme) pour se venger de son mari qui a tué son amant ; le surprenant capitaine Mesnilgrand, soldat de Napoléon qui, bien que proclamant l’athéisme le plus dur, se rend discrètement dans une église pour se confesser sur un drame qui l’implique lors de la guerre d’Espagne entre sa maîtresse Rosalia et le compagnon de cette dernière, le major Ydow (Un dîner d’athées). Le rideau se lève sur le procès fait à l’auteur inculpé d’outrage à la morale publique pour son œuvre jugée licencieuse. Le feu est si fort qu’on en voit que les flammes mais l’auteur des Diaboliques se défend : « J’ai voulu par la vivacité de mes peintures, cabrer les âmes devant le vice au lieu de les y entraîner. Mon caractère, ma vie, mon passé répondent de moi. J’ai pu être coloriste, mais sciemment immoral, jamais ». C’est ce que met en lumière la brillante mise en scène de Nicolas Briançon qui révèle la magnétique écriture de l’auteur dans la démonstration de l’étourdissement du désir érotique et de ses corruptions où les héroïnes constituent, selon l’auteur, un « petit musée » de monstres bien réels. L’alliance d’énergie et de finesse chez les comédiens, leur engagement sans faille nous attachent infailliblement.

 

Théâtre de Poche Montparnasse, 56 Bd Montparnasse, 75006 Paris. Réservation 01 45 44 50 21

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

yasbetir1.xyz winbet-bet.com 1kickbet1.com 1xbet-1xir.com 1xbet-ir1.xyz hattrickbet1.com 4shart.com manotobet.net hazaratir.com takbetir2.xyz 1betcart.com betforwardperir.xyz betforward-shart.com betforward.com.co betforward.help betfa.cam 2betboro.com 1xbete.org 1xbett.bet romabet.cam megapari.cam mahbet.cam
deneme bonusu veren siteler deneme bonusu
betoffice betoffice
hentai anime sex von teenager auf xvix.eu
tovuti mtandaoni yenye picha za xx na ngono ya watu wa rangi tofauti kati ya mwanamume mweusi na mwanamke mweupe
tovuti bure mtandaoni na video za ngono amateur na hardcore ngono
ilmainen sivusto verkossa englanti hentai fetish seksivideolla ja intohimoisella pillua nuolemalla
สาวเอเชียออกเดทออนไลน์และร่วมเพศในป่าบนเว็บไซต์ลามกที่ดีที่สุด teensexonline.com
online site of dr doe porn video where the big tits doctor get fucked deep in mouth and pussy
most hardcore amateur interracial sex videos with women that get drilled deep in ass and pussy

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !