Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

UE : et maintenant, la Georgie…

Facebook Twitter Email Imprimer

UE : et maintenant, la Georgie…

Il n’y aura pas d’élargissement supplémentaire de l’Union européenne, crient en choeur les responsables européens à l’approche des élections. Voire…

Le mercredi 14 mai, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a ouvert la voie à l’intégration de la Géorgie. En déplacement à Tbilissi, l’homme a annoncé dans une conférence de presse commune avec le premier ministre géorgien la signature – pour le 27 juin à Bruxelles – d’un accord d’association ouvrant la voie à la suppression des visas et des barrières douanières. « Nous ouvrons la perspective d’un avenir européen commun (…). L’accord d’association n’est pas le but final dans notre coopération », a affirmé M. Van Rompuy.

L’Union européenne aux confins du Caucase…

La Géorgie ? Une petite nation chrétienne de 4,6 millions d’habitants, situé aux confins du Caucase, au-delà de l’espace turc. Simple hasard, le pays est situé sur la frontière russe… Sur la fiche donnée par le site internet du ministère des Affaires étrangères, un onglet spécifique fait d’ailleurs le point sur son « intégration euro-atlantique ».

Alors que l’Union européenne et les États-Unis discutent de leur fusion économique pour créer un bloc unifié, au moment où l’Otan – qui renforce sa présence militaire en Europe de l’est et vient d’ouvrir un bureau en Ouzbékistan – intensifie son encerclement militaire de la Russie, alors que les ultranationalistes ukrainiens – qui ont reçu coup sur coup les visites du vice-président américain et du chef de la CIA – ont provoqué la division de ce pays slave à la culture orthodoxe, l’Union européenne accélère et cherche à intégrer la région du Caucase à marche forcée. Précipitation ?

Photo : Herman Van Rompuy, président du Conseil européen et Irakli Garibashvili, premier ministre Georgien.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Monde

URSULA VON DER LEYEN ET L’ÉVOLUTION DE L’UNION EUROPÉENNE

URSULA VON DER LEYEN ET L’ÉVOLUTION DE L’UNION EUROPÉENNE

Par Georges-Henri Soutou

Quand Ursula von der Leyen a quitté le ministère de la Défense à Berlin, en 2019, elle a eu droit à la cérémonie militaire habituelle au cours de laquelle on joua une marche composée en son honneur : « Die Ushi von der Leyen Marsch » (Ushi étant le diminutif d’Ursula). Et ce malgré une gestion peu brillante, de l’avis général, et qui a contribué à l’état de dénuement dans lequel se trouve la Bundeswehr aujourd’hui.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !