Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

La Grèce fait trembler la pyramide de dette

Facebook Twitter Email Imprimer

La Grèce fait trembler la pyramide de dette

Les élections législatives avaient donné une très légère majorité aux partis euro-sceptiques. Mais la grande diversité des mouvements en présence complique la tâche des élus grecs pour former un gouvernement. L’extrême gauche et l’extrême droite, notamment, refusent de se compromettre dans la poursuite des politiques d’austérité voulues par Bruxelles et les banquiers européens. Problème : ces derniers pourraient ne plus reconduire leurs prêts en cas de rejet des institutions européennes.

La situation grecque est tout-à-fait atypique. En trois ans, le PIB officiel a chuté de 20%, et le taux de chômage a grimpé à 25%. Cela fait longtemps que le gouvernement est incapable de se financer sur le marché libre : il lui faut aujourd’hui débourser en intérêts plus de deux fois le montant d’une obligation afin d’obtenir un prêt à deux ans.

Une sortie de l’euro est de plus en plus probable : elle semble la seule solution pour casser la spirale déflationniste. En effet, l’Etat pourrait dévaluer sa dette contractée en euro, freiner les importations, relancer artificiellement les maigres exportations du pays et favoriser le tourisme. Mais une telle politique monétaire donnerait un coup dangereux à l’expansion du « projet » européen.

La question est posée : d’autres gouvernements seront-ils tentés d’user de la même stratégie ? En cas de retour du drachme, les créanciers privés de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie ou de l’Irlande redouteront-ils des évènements similaires dans ces pays (ce qui leur occasionnerait des pertes financières conséquentes) ? Pour l’instant, la contagion tant redoutée est loin d’être évidente. Si les taux espagnols ou irlandais se tendent depuis quelques jours à la suite des évènements politiques en Grèce, nous sommes encore loin des ventes de panique entrevues l’été dernier.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Monde

Le Burkina Faso, l’échec de Macron en Afrique

Le Burkina Faso, l’échec de Macron en Afrique

Par Frédéric de Natal

C’était un inconnu pour les Burkinabés. Neuf mois après son propre putsch, le lieutenant-colonel Damiba a été victime d’un coup d’État le 30 septembre 2022. Ancienne colonie française, le Burkina Faso est traversé par une crise politique et économique depuis 2014, en proie aux groupes djihadistes que peine à réduire la France engagée au Sahel. Dans l’ombre, la Russie tisse doucement sa toile et pourrait devenir le prochain allié de Ouagadougou.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !