Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Amérique latine : permanence et révolutions

Analyse. Rapide tour d’Amérique du sud au passé, au présent et au futur. Il est des questions qu’il est interdit de soulever à propos des désordres permanents des pays d’Amérique latine, malgré les travaux remarquables, jamais relayés, d’un Marius André et d’un Jean Dumont, au cours du siècle dernier, hélas, sans successeurs.

Facebook Twitter Email Imprimer

Amérique latine : permanence et révolutions

Alors que des archéologues péruviens découvrent sur un site précolombien le plus grand charnier d’enfants sacrifiés qu’on ait trouvé au monde, la bataille de l’avortement faisait rage en Argentine. Après le vote de sa légalisation arraché au parlement, la chambre haute l’a bloquée en juillet : 17 heures de débats, des pressions considérables de l’ONU, d’Amnesty international, du New York Times. Les officines de la culture de mort avaient mis le paquet avec les vieux slogans éculés et les statistiques trafiquées, déjà vus chez nous il y a 40 ans, entraînant 9 millions d’avortements. Simone Veil avait avoué que, sans le silence des évêques français, sa loi ne serait pas passée. Et, au fond, le gouvernement attendait cette parole. En Argentine, les évêques ont parlé, avec le soutien appuyé du Pape, au risque des crachats, des caricatures sordides, de la haine du monde. Ils ont suscité une formidable chaîne de prières et mis 6 millions d’Argentins dans les rues. Le pays réel a galvanisé le courage des sénateurs « abolitionnistes ». Est-ce le début d’une reconquête ?

La dictature de gauche ruine le Venezuela. Nicolas Maduro, l’homme qui ne devrait pas être président.

Une autre histoire

1492 : après que la Reconquista espagnole s’achevait par la reprise du dernier royaume islamique d’Andalousie et alors même qu’à l’orient Constantinople tombait sous la coupe turco- musulmane, l’heure de Dieu sonnait sur le Nouveau Monde. Une œuvre d’évangélisation parmi les plus prodigieuses de l’histoire de l’Église commençait en Amérique du Sud et du Centre. L’Europe latine et catholique libérait les Indiens de la barbarie aztèque et inca – un aspect souvent et systématiquement méconnu de ces civilisations, par ailleurs, étonnantes –, abolissait les sacrifices humains et l’infanticide, lançait ses forces vives dans