Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Thermostat et moraline

En réglant le nouveau thermostat de l’un de mes radiateurs, j’ai reçu une leçon ; comment cela a-t-il pu se faire ? demandez-vous. Un thermostat pédagogue ?

Facebook Twitter Email Imprimer

Thermostat et moraline

Eh bien oui : en consultant la notice-guide plutôt minutieuse, j’ai découvert le paragraphe « indicateur comportemental » : si je règle la température à 19 degrés ou moins, le petit voyant placé comme un œil au-dessus de l’écran est vert ; si je me risque à 19,5 degrés, je suis orange ; si frappé de folie, ou frissonnant de fièvre je pousse à 24,5 degrés, je sombre dans le rouge ! J’avoue avoir apprécié cette évaluation tricolore de mon « comportement » relatif au chauffage de cette chambre.

À propos de comportement à surveiller, nous approchons de Noël : attention, crèches ! Les sourcilleux gardiens de la laïcité ont de quoi s’occuper avec le maire de Tarascon qui tient mordicus à la présentation des santons dans les locaux de son hôtel de ville : de recours en recours, il a été débouté par le Conseil d’État, en dépit dit-on d’une certaine jurisprudence.

Même le volumineux Julien Dray a reconnu qu’il trouvait cela bête. On se demande ce qui peut passer dans la tête de ces pauvres créatures « laïcomanes » lorsqu’elles voient, même en photo, une représentation de la Nativité ; dans quelle région du corps est-ce que cela se répercute ? Peut-être cela relève-t-il de la médecine ? Pour moi, armé de ma malicieuse incompétence, je préconiserais la canule ou mieux le clystère. Je leur ai même trouvé une idée de cadeau laïc pour les « fêtes de fin d’année » : une seringue à lavement en laiton avec pistolet vétérinaire, 211,13 euros ; un autre article, un peu moins cher mais tout aussi intéressant est intitulé « ancien irrigateur du Dr Eguisier, France, fin XIXe, 89 euros ». Il faut compatir aux souffrances de son prochain et lui suggérer les moyens, sinon d’y remédier, du moins de les soulager provisoirement.

Comment sauver la planète avant 18 ans

Heureusement, l’inventivité française ne tarit pas ; nous avons l’occasion d’admirer les nouvelles mascottes des prochains Jeux Olympiques et Paralympiques, des espèces de poupées dodues et tressautantes rappelant les bonnets phrygiens des sans-culottes ; un ministre a indiqué triomphalement que la fabrication de ces idoles laïques sera assurée à hauteur de 20 % par la France, le reste étant confié à nos amis chinois. 

Enfin, comme je m’intéresse au monde de l’enfance et à l’éducation, je suis tombé en extase devant les propositions mirobolantes des éditions Bayard, propriété, rappelons-le, de la congrégation des Assomptionnistes. Je ne connaissais pas Youpi, magazine ciblant les enfants de 5 à 8 ans, qui pourtant, paraît-il, existe depuis longtemps ; un numéro récent présente une bande dessinée qui raconte l’odyssée d’une famille de gentils clandestins poursuivis par de méchants gendarmes, et sauvés par de gentilles personnes qui leurs procurent des « papiers de réfugiés ». Mignon, larmoyant à souhait, et très éducatif pour les bambins. Pour leurs aînés de 10 à 15 ans, voici WE DEMAIN 100 % ado ; sur la couverture d’un numéro récent, une jeune fille présente un écriteau « NE NIK PAS TA MERE LA TERRE STP ESTHER » ; et on annonce un dossier « Comment sauver la planète avant 18 ans ». Le groupe Bayard (anciennement Bayard Presse) publie également entre autres La Croix, le Pèlerin… Qu’en pense, là où il se trouve, le Père Emmanuel d’Alzon, fondateur en 1845 de la congrégation des Assomptionnistes, qui voulait rechristianiser les masses ?

Entre un thermostat moralisateur, un clystère adoucisseur, une mascotte mondialisante et des revues wokisantes, voilà de quoi distraire nos laïcomanes de leurs obsessions anti-chrétiennes…

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !