Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Ça va, ça vient

Notre monde est comme un kaléidoscope, ces tubes emplis de miroirs qu’on dirige sur le réel et qui nous le restituent comme une farandole facettée, dans une joyeuse ronde qui embellit les choses les plus ternes et bouleverse les choses les mieux assises.

Facebook Twitter Email Imprimer

Ça va, ça vient

Rond-point français

Il y a quelques nouvelles importantes. En juillet 2021, une voiture autonome a été testée à Rambouillet. « L’expérimentation du 5 au 9 juillet 2021 visait à tester les systèmes coopératifs entre un véhicule autonome et une infrastructure – ici, un rond-point » précise Le Journal du CNRS. Car la France est la championne mondiale du rond-point : nous en possédons la moitié de tous ceux qui existent dans le monde ! Nos voitures sauront donc aborder ces lieux étranges, pourvu que les constructeurs chinois et américains de voitures électriques songent à nous acheter quelques logiciels.

Nuages tamponneurs

Si l’on prend un peu de hauteur en matière de collision, comme un Macron moyen qui aime déployer sa pensée dans des espaces à sa mesure, on notera que le courant magellanique, issu des Petit et Grand Nuages de Magellan (des galaxies naines massives), percutera la Voie Lactée d’ici 50 millions d’années, de manière totalement autonome, lui aussi, sans aucune expérimentation préalable à Rambouillet. Il se murmure néanmoins que notre président a fait savoir à ses pairs qu’il était prêt à prendre la tête d’une « mission de prospective magellanique » qui permettrait au monde (et donc à la France) de tirer immédiatement toutes les conséquences politiques et financières de cet événement. Un Haut Conseil républicain aux Affaires Lactées devrait voir le jour prochainement pour paver la voie.

Cheminot étonné

À propos de voie, pendant ce temps, la coopérative Railcoop vient de débuter l’exploitation d’une ligne de fret de 150 km, entre Toulouse et l’Aveyron : de Saint-Jory à Capdenac et Viviez-Decazeville, pour être précis. Gilles Tillet, cheminot, et secrétaire syndical de la CGT à Capdenac, s’interroge : comment cette société coopérative (9615 sociétaires) pourrait-elle être rentable là où la SNCF ne l’est pas ?! Nous avions quelques idées ; ou en tout cas des soupçons ; d’ailleurs Railcoop médite de rouvrir des lignes fermées par la SNCF, comme la liaison Lyon-Bordeaux. Elle a même prévu d’embaucher 75 personnes une fois que la ligne sera ouverte. Bref, possédée par les particuliers et ne dépensant pas par avance un argent qu’elle n’a pas encore gagné tout en assurant une mission de service public que l’État ne veut plus assumer, cette coopérative a en effet de quoi décontenancer un syndicaliste CGT. On espère que les cheminots vont saboter la jeune entreprise pour lui apprendre à être sobre et rentable.

Deuils brillants

De son côté, Eterneva propose de transformer les cendres de vos chers disparus (parents ou animaux de compagnie) en diamants de synthèse. L’entreprise se dit pionnière du « deuil bien-être » et a séduit des millions de jeunes avec ses vidéos sur TikTok. « Nous pensons qu’Eterneva existe pour aider à partager les histoires remarquables des personnes et des animaux de compagnie et à maintenir les conversations à leur sujet, même lorsqu’ils ne sont plus là. […] Avec TikTok, nous avons trouvé un moyen de rendre ce deuil plus accessible, plus humanisant et plus festif. » Ainsi va la vie, plus personne ne croit en rien mais on monte en bijou les restes, dérisoires et émouvants, de nos seules certitudes : ceux qui nous aimèrent. 

Seigle responsable

À défaut de rendre le deuil festif grâce à des bijoux cinéraires, de jeunes bretons se lancent dans la paille en… paille de seigle avec leur société Filaj, pour éviter d’aspirer les liquides avec du plastique. La paille de seigle, en effet, « n’a pas de goût et résiste aussi bien aux liquides chauds que froids ». Ils ont été très étonnés de trouver, en France, eux qui n’avaient jamais travaillé qu’au Vietnam, des aides au développement des entreprises efficace.

Tel est le spectacle du monde, à l’heure où on nous parle de tout, de galaxies et de cheminots, de seigle et de diamants. Notre monde est comme un kaléidoscope, ces tubes emplis de miroirs qu’on dirige sur le réel et qui nous le restituent comme une farandole facettée, dans une joyeuse ronde qui embellit les choses les plus ternes et bouleverse les choses les mieux assises. Ces petits éclats qui brillent, comme des paillettes dans la battée de l’orpailleur, pourront être décevants comme du mica ou se révéler or véritable, à thésauriser. Soit on regarde le mica de nos gouvernants, ces fausses valeurs, ces brimborions coruscants qu’on nous somme de considérer comme des trésors, soit on s’attache aux pépites minuscules, Français croyant quand même à l’avenir et qui, déjouant les plans de nos maîtres, imaginent une France qui continue d’exister, comme le paysan de Crécy dont parlait André Maurois, qui avait oublié la bataille mais continuait de récolter ses blés.

 

Illustration : la paille de seigle pour aspirer le chaud et le froid.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Civilisation

Les chrétiens d’Orient en 2022

Les chrétiens d’Orient en 2022

Par Charles de Meyer

L’année 2021 se terminera donc à la fin du mois sans que la situation des chrétientés orientales n’ait été particulièrement améliorée. Si les discours partisans sont prolifiques à l’égard de nos frères aînés dans la foi, les politiques publiques, au premier rang desquelles les politiques étrangères, n’ont que peu évolué à leur endroit. La charge est décidément trop lourde pour les héritiers de saint Louis et de Napoléon III.

Civilisation

Tout numérique

Tout numérique

Par François Schwerer

Sous prétexte de progrès et de modernité, le monde d’aujourd’hui converge vers le « tout numérique » et en fait miroiter l’intérêt aux alouettes que nous sommes. Cela concerne aussi bien la santé et la sécurité que le commerce essentiel et les paiements dans la vie de tous les jours. Est-il permis de douter des bienfaits qui en découlent ? Est-il simplement possible d’y échapper ? Et à quoi pensent ceux qui promeuvent cette évolution ?