Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Le sauveur dangereux

Facebook Twitter Email Imprimer

Le sauveur dangereux

Emmanuel Macron est un objet de fascination horrifiée depuis sa campagne présidentielle. Radu Portocală, écrivain roumain ayant fui la dictature communiste, installé en France, lui a consacré un essai qui circonscrit cette fascination, l’analyse chez les journalistes, la montre en action. Autant de textes ciselés dans une langue parfaite sur « L’Excommunication des minables », « L’Adulation des divers », « L’impérieuse révérence ». Macron, sa manière morbide d’occuper la scène, ses effets théâtraux, son vide essentiel, y sont disséqués avec une lucidité qui n’est cruelle que parce qu’elle est juste : « La France est une vaste scène où, entouré d’une foule de figurants, M. Macron donne son petit spectacle. Il fait de grands gestes, se démène entre Trump et un sous-marin, menace Poutine du doigt et se jette dans les bras de « la chancelière », règle le sort de la Syrie – tout cela pendant qu’il fait rouler vers les hauteurs, tel un Sisyphe bénévole, le lourd fardeau de notre bien-être. » L’ironie est acide, l’image est parfaite, le constat est navré.
À chaque fois, l’auteur révèle ce qui se joue, donne le point de vue exact : Trump broyant la main du présidant français sous les regards pâmés de la presse nationale ? « La démonstration d’Emmanuel Macron – qui ne prouvait pas la force mais une capacité têtue à subir, ce qui n’est point du tout la même chose – […] ». Radu Portocală regarde la France, en état d’euphorie stupéfiée, accepter qu’un enfant place son orgueil plus haut que la décence et sa personne au-dessus des lois. Le dictateur pointe sous le bateleur : « Celui qui ne peut se faire de disciples qu’en leur annonçant l’arrivée d’un temps nouveau, qui verra s’épanouir l’imminent monde nouveau, bâti sur les ruines du passé anéanti, a toutes les chances, lorsqu’il faudra camoufler ses échecs, de prendre l’habit de l’autocrate. […] Il n’est pas facile de se défaire du sauveur. »

Radu Portocală, Le vague tonitruant. Kryos, 2018, 132 p., 9,50 €.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !