Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

C’était un 7 janvier

Facebook Twitter Email Imprimer

C’était un 7 janvier

7 janvier 1558 : reprise de Calais par les Français. Conquise par le roi anglais Edouard III en 1347, Calais est restée anglaise pendant 211 années. Port de commerce dynamique, il apporte la richesse à la ville qui est un des joyaux de la couronne anglaise. Le roi de France, Henri II, pour prévenir une invasion des Espagnols depuis les Pays-Bas, envoi le duc de Guise prendre le commandement de son armée. Arrivé sur place, de Guise change ses plans et décide d’attaquer les Anglais. Ceux-ci, sûrs de leurs remparts et ne s’attendant pas à cette offensive, ne sont pas suffisamment vigilants. Les Français profitent de l’effet de surprise et surtout du gel des marais qui leur permet de s’approcher au plus près des défenses. En quelques jours, les Anglais sont rejetés à la mer.

7 janvier 1785 : première traversée de la Manche en ballon. Jean-Pierre Blanchard effectue en 2 h 25, la première traversée de la Manche à bord d’un ballon gonflé à l’hydrogène. Il faut attendre 1909 pour la première traversée en avion (par Louis Blériot en 37 minutes). En 1994, avec l’Eurostar empruntant le tunnel sous la manche, il ne faut plus que 21 minutes.

7 janvier 1957 : début de la bataille d’Alger. Le Président du Conseil, Guy Mollet, (gouvernement de la IVe République) confie les pleins pouvoirs civils et militaires au général Massu, commandant la 10e division parachutiste, pour mettre fin à la campagne d’attentats que le FLN conduit depuis fin septembre 1956 à Alger. L’arrivée des paras (qui rentrent de l’opération sur Suez) marque le début de la bataille d’Alger.

7 janvier 1886 : Boulanger ministre de la Guerre. Le général Boulanger est nommé ministre de la Guerre dans le gouvernement Freycinet. Devenant de plus en plus populaire, son nom rassemble les mécontents du régime.

7 janvier 1923 : arrivée de la croisière des sables (Tombouctou – actuel Mali). Parties le 17 décembre de Touggourt en Algérie, 5 autochenilles B2 d’André Citroën arrivent à Tombouctou après avoir parcouru 3 200 km d’un itinéraire jusque-là emprunté par les chameaux.

7 janvier 1987 : bombardement de Ouadi Doum (Tchad). Les Libyens appuyant la rébellion nord-tchadienne, mettent en service la piste d’aviation de Ouadi Doum et pour répondre à la contre-offensive des forces armées tchadiennes (N’Djamena) du début de l’année, ils décident de bombarder la base française de Biltine. En représailles, 2 jaguars français détruisent les radars protégeant la base avec un missile Martel. L’opération est rondement menée : 2 mirages F1 pénètrent de manière offensive l’espace aérien des rebelles pour mettre en alerte le dispositif de détection libyen. Une fois les radars libyens allumés, l’un des jaguars attaque après une pénétration à très basse altitude. Son missile Martel n’a plus qu’à se verrouiller sur l’émission radar.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

Les droites et les catholiques

Les droites et les catholiques

Par Christophe Boutin

« Au secours, la droite revient ! » Ce cri n’a pas seulement agité ces dernières années le monde politique, mais aussi le monde catholique. Pouvait-il y échapper ? Bruno Dumons pose la question en ouvrant ce recueil : « Cette “droitisation” du catholicisme ne serait-elle pas, au final, l’expression d’un phénomène politique plus global et transnational concernant le renouveau conservateur dans les sociétés occidentales, profitant ici d’un retour de balancier post-conciliaire, propre au catholicisme romain ? ». Reste à savoir comment ce conservatisme ferait retour dans les milieux catholiques, et quelles seraient les influences importantes.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !