Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

La com’ gagnante de Fillon

Facebook Twitter Email Imprimer

Un coup de maître. En réunissant plus de 40% des votes au premier tour des primaires des partis LR-UDI-PCD, l’ancien premier ministre François Fillon a surpris l’ensemble des observateurs.

Celui qui dirigea le gouvernement entre 2007 et 2012 a réussi à capter une partie des voix promises à Nicolas Sarkozy, qui s’était mis à dos l’électorat de droite en déclarant préférer François Hollande à Marine Le Pen, ainsi que celles destinées au candidat pro-Manif pour tous, Jean-Frédéric Poisson.

La bataille n’était pourtant pas gagnée d’avance. Longtemps crédité de 10% à 15% des intentions de vote, l’exposition de François Fillon s’est envolée à partir d’un sondage de l’institut Odoxa, qui l’a crédité de 25% des voix sept jours avant le premier tour, favorisant l’appel au ‘vote utile’ dans le camp conservateur. Dans la foulée, l’homme faisait la Une de plusieurs journaux, puis il disposait d’un numéro spécial du Figaro aux côtés d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy.

Derrière cette poussée médiatique de François Fillon, les observateurs reconnaissent la patte du stratège en communication Anne Méaux. Ancienne directrice de cabinet de Valéry Giscard d’Estaing, Anne Méaux dirige la principale société française spécialisée dans l’image des grandes multinationales. Celle qui se considère comme une libérale convaincue conseille officiellement les équipes de François Fillon pour la primaire.

Parmi ses anciennes opérations de propagande réussie figurent l’attaque médiatique virulente lancée contre l’ancien patron d’Arcelor au milieu des années 2000, une campagne qui facilita le rachat du fleuron européen par l’indien Mittal Steel. Anne Méaux a également dirigé la communication d’Anne Lauvergeon, aujourd’hui mise en examen dans sa gestion du géant nucléaire Areva, et elle conseille plusieurs groupes bancaires.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

Entre conquête électorale du pouvoir et bloc idéologique : une actualité de Gramsci

Entre conquête électorale du pouvoir et bloc idéologique : une actualité de Gramsci

Par Louis Soubiale

La dernière élection présidentielle française a montré, davantage, sans doute, que ses devancières, que jamais le concept d’hégémonie n’aura semblé, sans jeu de mots, aussi littéralement prédominant, surplombant toute autre explication économique, politique ou sociale. Ici, la vieille notion légale-constitutionnelle de majorité n’est jamais apparue aussi peu opératoire, sinon dépassée.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !