Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Europa !

L’Union européenne, qui avait déjà profité du Covid pour affermir son emprise sur les nations, est ravie de la guerre russo-ukrainienne qui lui permet de s’arrimer fermement aux États-Unis et en même temps d’avancer à marche forcée vers une fédération dotée de ses relations internationales et de ses moyens militaires, bref vers une Union qui reconnaît enfin que la puissance est nécessaire – et qui en profite d’abord pour éliminer, au rebours de l’esprit et même de la lettre de tous les traités et règlements, toute intervention des nations.

Facebook Twitter Email Imprimer

Europa !

Quoi que l’Union européenne prétende, si démocratique qu’elle se veuille, le gouvernement de la Commission ne peut dissimuler sa volonté impériale. Avec une interprétation totalement nouvelle des traités, elle combat autoritairement tous les particularismes nationaux en ne désirant faire régner qu’une seule vision sociétale, complément indispensable à l’union monétaire et à tous les autres outils régaliens dont elle s’empare et dont elle affirme avec impudence la prééminence – fortement aidée par la majorité des dirigeants nationaux, acquis à l’idée d’une fin des nations (sauf l’Ukraine, pour le moment, mais c’est une autre histoire).

Et pourtant cette Union qui se croit si forte est sur le déclin : sa dette est immense, l’immigration la mine, la Chine la menace, le politiquement correct fanatique la détruit… Une autre Europe est possible, qui réconcilierait États-Nations et puissance continentale, intérêts communs et autonomies nationales.

Avant d’en arriver soit à l’établissement d’un empire fragile, brillant avant de s’éteindre, soit à une communauté revenue à la raison non-technocratique, il est bon de faire un détour par le premier avatar de l’Union européenne, Europa, la nouvelle Europe voulue par les fascistes et les nazis. Pendant dix ans, une union industrielle, culturelle, sociale, même, a été tentée. Les technocrates étaient fascinés. Ils ont su s’en souvenir quelques années après la guerre.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !