Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Soutiens mutuels

Macron est tout fier d’annoncer qu’Élisabeth Borne a signé un accord de soutien mutuel avec Olaf Scholz pour garantir leur approvisionnement énergétique.

Facebook Twitter Email Imprimer

Soutiens mutuels

En gros, la France livrera du gaz à l’Allemagne, ce qu’elle fait déjà, et l’Allemagne vendra de l’électricité à la France, ce qu’elle fait déjà. On comprend qu’il était nécessaire de signer un papier et de se serrer la main en souriant et même de parler d’un couple franco-allemand plus soudé que jamais. Tellement soudé que l’Allemagne, jusqu’ici, d’une part refuse qu’on fixe un prix plafond raisonnable pour l’électricité, absurdement indexé sur le gaz, qui a terriblement enchéri grâce aux achats égoïstes de l’Allemagne, et d’autre part refuse que la France sorte du système énergétique européen, comme l’ont pourtant déjà fait l’Espagne et le Portugal, ce qui permettrait à EDF de vendre à bas prix son électricité aux entreprises françaises, qui vont bientôt périr, cependant que leurs homologues allemandes se porteront à merveille grâce aux mesures prises par Olaf, dont le bouclier énergétique est plus costaud que le bouclier français. Car plus de vingt centrales nucléaires sont à l’arrêt. On comprend donc vraiment que Macron et Borne soient heureux d’avoir signé un papier avec ce bon Olaf qui promet de réfléchir très sérieusement à tout ça et on se revoit dans quinze jours, Élisabeth ?

Rançonner l’Europe

Encouragé par ce si beau succès, Macron est parti pour les États-Unis. À l’heure où nous bouclons (*), il est impossible de savoir tous les beaux fruits qu’il en rapportera. On sait qu’il reviendra avec Bruno Le Maire, qu’il emmène avec lui parce que c’est un homme qui a le sens des formules et qui témoigne d’une véritable intelligence économique. Il emmène aussi le ministre des Armées, Sébastien Lecornu, et celui des Affaires étrangères, Catherine Colonna, et, pour faire bon poids, les patrons de TotalEnergies et d’EDF… et Claude Lelouch. Ne me demandez pas pourquoi. Il est un peu plus vieux que Joe Biden, je pense que c’est pour impressionner le POTUS. Il y a deux ou trois sujets sur le tapis : la manière dont les États-Unis rançonnent l’Union européenne en lui vendant à prix d’or leur énergie, la manière dont les États-Unis vont subventionner comme jamais leurs propres industries, la manière dont ils attirent les capitaux étrangers grâce à leur énergie 5 à 10 fois moins chère qu’en Europe… L’Élysée a déjà expliqué que ce voyage est un succès puisque c’est la première visite d’État accordée par Biden : alors, c’est bien sûr le signe d’une « relation très spéciale », d’« une alliance extrêmement solide » nourrie par « un dialogue riche et dynamique ». C’est bien simple, on dirait le couple franco-allemand, plus solide, y a pas. États-Unis-France, c’est du soutien mutuel en or massif. On est tellement impatient d’entendre Emmanuel et Bruno vanter leurs succès diplomatiques ! (échéance : 5 décembre et 1er janvier, ça sera rapide). Et encore plus d’en éprouver immédiatement les bienfaits.

Un bouclier tarifaire percé

Mais parlons des vrais problèmes, parce qu’avec Emmanuel et Bruno, les Américains vont plier, c’est sûr. En France, les bouchers-charcutiers manifestent. C’est historique, ça n’était pas arrivé depuis vingt ans. Ils manifestent devant l’Assemblée nationale, parce qu’ils y croient. Le bouclier tarifaire énergétique est en effet un peu troué : 40 % des bouchers-charcutiers ne peuvent en profiter car ils ont plusieurs chambres froides (le bouclier n’en veut qu’une, c’est le type chargé des attestations qui a rédigé les textes, je crois) ou plusieurs établissements. Tant pis pour eux, avec des tarifs multipliés par quatre ou six, tout leur bénéfice s’envolera. Ils feront faillite ou fermeront l’un ou l’autre des établissements en trop. Et Bruno nous expliquera, dans quelques mois, que le bouclier a protégé 100 % des bouchers-charcutiers – ceux qui resteront. C’est bien simple, il n’y a pas de vrais problèmes, dans la France de Macron. C’est parce qu’il a signé un pacte de soutien mutuel avec les Français. Ce sont les Allemands qui lui ont montré comment faire.

 

(*) Nous bouclons, puis l’imprimeur met quatre jours à imprimer, puis le routeur envoie en un jour, puis La Poste achemine avec une aimable fantaisie, mettant ici deux jours, là dix, et renvoyant parfois des magazines en expliquant que personne n’habite à l’adresse qui est pourtant la bonne et depuis des années. Nous sommes désolés et impuissants et pourtant nous ne signerons pas un accord de soutien mutuel avec La Poste.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

Limites

Limites

Par Philippe Mesnard

Il y a dans les déclarations de Macron, qui s’obstine à présenter la France comme le phare des nations (et donc lui-même comme la lumière dispensée par ce phare), la vieille et insupportable prétention progressiste à mépriser les conditions de son expansion : les nappes bienfaisantes de l’universalisme sont supposées recouvrir toutes les aspérités, les parois des nations sont supposées fondre à la flamme des convictions généreuses, les adversaires ne sont que fétus balayés par le vent de l’histoire.

Tribunes

Solitaire et irréductible, gardien de la République et de l’Europe

Solitaire et irréductible, gardien de la République et de l’Europe

Par Hilaire de Crémiers

L’homme qui dirige la France, ou qui croit la diriger, avec un sentiment de puissance exagéré qui ne correspond plus à la réalité d’aujourd’hui, et encore moins après les élections européennes qui le sanctionnent si gravement et, pour ainsi dire, presque totalement, comme un plébiscite de rejet, peut encore, et malheureusement, pendant les trois ans qui lui restent de présidence, causer d’autant plus de dégâts qu’il se sent pressé, voire acculé par le temps, et qu’il cherche le débouché d’un nouveau statut qui lui permette, après les échéances électorales et la fin de son mandat en 2027, de conserver un rôle prépondérant dans des structures politiques et économiques du plus haut niveau.

1v1.lol unblocked google sites unblocked bit life unblocked slope unblocked yohoho unblocked io games unblocked drive mad unblocked 1v1.lol unblocked io games krunker.io 1v1.lol
melbet megapari 1win giriş melbet giriş melbet giriş melbet melbet giriş onbahis giriş megapari

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !