Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

VOYAGE EN ABSURDIE

Facebook Twitter Email Imprimer

VOYAGE EN ABSURDIE

Voilà un essai qui aborde par de multiples petits faits l’immense problème de la société et de la religion modernes. Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi un esprit droit ne s’y retrouve plus ? L’auteur est ancien magistrat et haut fonctionnaire ; il commence donc par la justice et il s’intéresse à toutes les dérives de la justice aux conséquences incalculables. Que se passe-t-il dans les établissements censés s’occuper des enfants abandonnés ? On sait comment des œuvres religieuses ont répondu à partir du XVIIe siècle et jusqu’aux XIXe et XXe siècles à une vocation spécifique d’accueil et d’éducation ; mais aujourd’hui ? Certes, on connaît les scandales ecclésiastiques, mais qui racontera les horreurs qui se sont passées dans l’Yonne, par exemple, dans des établissements publics pour jeunes filles handicapées, avec la complicité des magistrats et des institutions relevant du ministère de la Justice…

L’auteur parcourt ainsi toutes sortes de questions d’actualité en s’arrêtant sur les détails significatifs : l’état des prisons, l’islamisme, l’empire américain, l’Allemagne éternelle, la langue française non pas féminisée, mais châtrée et altérée, et surtout, question cruciale, comment dans l’Église le modernisme non seulement est parvenu à la direction des esprits, mais encore a réussi à se canoniser lui-même sur les autels. Facile à lire, bien écrit, plaisant et affligeant.

Custos, Paul-André Maur, Un esprit frondeur contre la pensée unique. Apopsix Editions, 2019, 152 p.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

Par Claude Wallaert

C’est bien à nous, Français, qu’il s’adresse, cet homme intrépide ; il sonne la diane et nous encourage ! Son message est d’abord vibrant et stimulant comme un appel de trompette : ironie mordante, chronique moqueuse, galerie de portraits souvent cruels, nous avons droit à tout cela ; puis, la charge s’apaise, la mélodie se fait grave : une fois bien réveillés, nous sommes rappelés à nos devoirs de Français, et encouragés à relever la tête.