Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Secrets de campagnes

Facebook Twitter Email Imprimer

Spécialiste de la France agricole, Jean-Marc Moriceau conte l’histoire de cinq familles de paysans à travers les bouleversements du 20ème et du 21ème siècle. Où l’on découvre que les jeunes générations sont décidées à ne pas quitter leurs terres.

Les paysans, combien de divisions ? Environ 500 000, selon l’Insee. Mais ceux qui restent comptent bien ne pas suivre la voie du gigantesque exode rural qu’a connu le pays depuis les débuts de la planification agricole dans les années cinquante.

C’est l’un des enseignements des Secrets de campagne de Jean-Marc Moriceau. Depuis des décennies, ce spécialiste de l’histoire du monde agricole côtoie des familles paysannes et réunit patiemment faits et confidences. Ce recueil est autant destiné au curieux amoureux de nos terroirs qu’à l’historien désireux d’étudier le secteur.

Certaines familles paysannes sont présentes dans le métier depuis Louis XIV, d’autres se sont installées au début du vingtième siècle. Toutes sont irrésistiblement attachées à la terre, à leurs terres, et les accidents de parcours qui ont parfois obligé les ainés à vendre les berceaux de la famille sont toujours ressentis comme une blessure indélébile.

Mais, chez les agriculteurs, on abandonne rarement. On reconstitue patiemment les terres démembrées autour de la vieille ferme familiale, on s’adapte au marché. A défaut, on s’installe dans une autre région.

Le livre posé, une impression demeure : les jeunes générations d’agriculteurs, bien formées à l’agronomie, sont décidées à résister contre vents et marées. Ce en dépit d’un contexte agricole difficile, entre quotas de la fort peu libérale Politique agricole commune et ouverture inconsidérée des frontières à des produits aux normes différentes.
La France rurale n’a pas dit son dernier mot.

Secrets de campagne, figures et familles paysannes au 20ème siècle, de Jean-Marc Moriceau (éd. Perrin, 2014, 19,50 euros)

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

Par Claude Wallaert

C’est bien à nous, Français, qu’il s’adresse, cet homme intrépide ; il sonne la diane et nous encourage ! Son message est d’abord vibrant et stimulant comme un appel de trompette : ironie mordante, chronique moqueuse, galerie de portraits souvent cruels, nous avons droit à tout cela ; puis, la charge s’apaise, la mélodie se fait grave : une fois bien réveillés, nous sommes rappelés à nos devoirs de Français, et encouragés à relever la tête.