Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Le Blâme

Facebook Twitter Email Imprimer

Le Blâme

Bien que l’auteur s’en défende, ce livre est bel et bien un pamphlet. Certes, toutes les positions et les faits reprochés à François Mitterrand sont bien avérés et reconnus par les historiens de tout bord. On ne saurait aussi qualifier cet ouvrage de polémique tant cette dernière est souvent entachée d’incertitudes. Le principe de la construction du livre est le déroulement de l’histoire du général de Gaulle en strict parallèle avec celle de François Mitterrand.

Hagiographie pour le premier, condamnation sans appel pour le second. Epopée et béatification pour le général, mise en enfer pour l’autre.

Loin de nous la moindre tentation de défendre la mémoire de l’ancien président aux deux septennats, mais la mise en cause récurrente de son passé vichyste, au cours de son parcours, sans le moindre souci d’évoquer la contextualité de l’époque, se retourne en quelque sorte contre l’auteur. La charge est si violente que paradoxalement elle en perd un peu de sa consistance. De même l’incursion dans les vies privées respectives des deux personnages, nous a paru superfétatoire.

Plus une déclaration de guerre contre les mitterrandiens qu’une analyse historique, la conclusion se traduit par un blâme. Michel Onfray, une révélation heureuse de ces dernières années, sur les ondes et de par sa production littéraire, historique et philosophique, s’est laissé entraîner à la démesure et au courroux. Ce cri de colère est principalement inspiré par son dégoût à l’encontre du camp des lâches qui ont monopolisé les pouvoirs et abandonné leur pays et qui se réfèrent avec componction au mitterrandisme. Toutefois, on recommandera fortement la lecture de cet ouvrage, autant pour le rappel d’une certaine grandeur de la France incarnée par de Gaulle que pour son style flamboyant, implacable. N’est pas Léon Bloy qui veut, mais Onfray en prend bien le chemin.

Michel Onfray, Vies parallèles. De Gaulle Mitterrand. Robert Laffont, 400 p., 21 €

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

Par Claude Wallaert

C’est bien à nous, Français, qu’il s’adresse, cet homme intrépide ; il sonne la diane et nous encourage ! Son message est d’abord vibrant et stimulant comme un appel de trompette : ironie mordante, chronique moqueuse, galerie de portraits souvent cruels, nous avons droit à tout cela ; puis, la charge s’apaise, la mélodie se fait grave : une fois bien réveillés, nous sommes rappelés à nos devoirs de Français, et encouragés à relever la tête.