Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Encore Napoléon !

Pour clore les célébrations napoléoniennes, rien de mieux que de se divertir au sujet du grand homme, tout en récapitulant l’ensemble de sa vie.

Facebook Twitter Email Imprimer

Encore Napoléon !

Étonnante dans sa banalité, tant elle paraît inscrite dans l’histoire comme une donnée évidente aujourd’hui. C’est ce que montre La biographie inattendue que viennent de publier chez Passés-Composés Thierry Lentz et Fanny Farieux. Thierry Lentz, tout le monde le connaît : c’est aujourd’hui l’homme qui a sans doute le plus écrit sur Napoléon. Son Dictionnaire sur Napoléon est, sous une forme ramassée, l’instrument le plus complet de connaissance de l’homme, de son histoire, de son œuvre, et de l’écho prodigieux dont les siècles retentissent encore après son passage. Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, s’est fendu tout récemment d’une défense argumentée de son héros, face aux attaques stupides et ignobles dont il a été l’objet au cours de ces derniers mois. Sa plaidoirie en défense s’intitule Pour Napoléon (Perrin, 2021).

Fanny Farieux ajoute à tous ses diplômes un talent de caricaturiste dont les membres affiliés de la Fondation Napoléon ont déjà profité avec la série « Sourions avec Napoléon ». Et, de fait, cette biographie inattendue permet de finir le bicentenaire avec le sourire. Chapitre après chapitre, les illustrations viennent orner et agrémenter un texte aussi précis que clair qui déploie, sous une forme simple et aimable, la vie du héros et qui la met en perspective avec son temps et tous les temps. L’avantage de l’humour, c’est qu’il évite le ton dévotionnel. Et, comme ce livre ne prend pas le style du traité compassé, le personnage en devient accessible. Il sort de la fresque historique pour nous aborder et, en quelque sorte, nous faire comprendre ce qu’il y eut de prodigieux dans cette carrière à la fois si courte et si éclatante qu’on la croit toujours indéfinie. Mais non, Bonaparte ne descend pas du ciel, il fut un homme comme tous les autres. Il sut profiter des circonstances, et de toutes les circonstances, même les plus effroyables, pour s’emparer progressivement et en fort peu de temps du pouvoir, de tout le pouvoir. Répondant ainsi comme à une sorte de nécessité qui le dépassait et qui d’ailleurs le conduisit à sa ruine. Il ne se contenta pas de la France, il voulut l’Europe à ses pieds. En prétendant terminer la Révolution sur sa personne, il s’imagina l’incarner sur le modèle impérial, jusqu’à ce que les peuples, exacerbés par ce même principe révolutionnaire, finissent par se retourner contre lui. Lui-même idéalisa sa figure dans le fameux testament de Sainte-Hélène, projetant l’avenir à ses pieds comme il avait soumis le passé à sa propre destinée. Un beau livre.

Napoléon,  La biographie inattendue, Thierry Lentz, Fanny Farieux, Passés-Composés, 170 p., 23 €

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

Civilisation

Déclarations d’amour

Déclarations d’amour

Par Michel Bouvier

On peut déclarer son amour à une femme, à un homme, à son enfant, ou encore à son père, comme fait Mathias Malzieu dans Le guerrier de porcelaine (éd. Albin Michel), mais on peut aussi s’éprendre d’un personnage inventé, qu’on invente afin de pouvoir l’aimer, d’en faire son ami, ainsi que l’ose Bernard Quiriny dans Portrait du baron d’Handrax (éd. Rivages), et c’est la plus étonnante des déclarations d’amour à première vue, puis moins en y regardant de plus près. Parce qu’en fait, on touche là un des grands secrets de la création littéraire, dont le principe est l’amour.

Inscription à la newsletter

Ne manquez aucun article de Politique Magazine !

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Politique Magazine ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !