Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Des Européens à la conquête du monde

Facebook Twitter Email Imprimer

Des Européens à la conquête du monde

Encore un bijou des éditions Jean Picollec qui cultive notre mémoire contemporaine ! Avec Aux frontières du monde, la saga des derniers grands explorateurs, la maison bretonne nous fait revivre l’ultime épopée des voyageurs européens avides de découvrir les dernières terres inexplorées.

Le support d’informations du livre ? L’incomparable revue française Le tour du monde, lecture favorite de Jules Verne et de nombre de princes royaux, qui a accueilli les récits des grands explorateurs entre 1860 et 1915.

Ancien correspondant de l’AFP à l’international, membre de la Société de Géographie, l’auteur Gilbert Grellet possède l’une des rares collections complètes de la revue. Son ouvrage, paru fin 2011, nous avait échappé.

Il décrit « la dernière grande période d’exploration et de conquête du globe ». Une époque marquée par la fondation de colonies par les Européens partout dans le monde, l’expansion du continent immigré nord-américain ou la lutte des empires en Asie centrale.

Une soif de découvertes

Nous voilà embarqués dans aventures exceptionnelles et souvent meurtrières aux confins de la planète, de la découverte des sources du Nil à la conquête des pôles glacés, en passant par des périples dans l’Himalaya, en Amazonie ou au Moyen-Orient.

L’aventure pure animait nos voyageurs, mais aussi les avancées en matière de géographie et de naturalisme et la découverte de peuples encore inconnus.

Le lecteur ne peut qu’être marqué par certains invariants : les massacres terrifiants et les nombreux potentats locaux en Afrique noire, par exemple, bien avant la période post-coloniale, ou les innombrables coups d’État en Amérique du Sud.

La guerre est très présente, y compris en matière coloniale, et l’on découvre des peuples aux mœurs parfois très différentes les unes des autres.

Un monde plus petit

L’ouvrage de Gilbert Grellet est un livre de mémoire. On y retrouve des aventuriers exceptionnels mais largement oubliés, comme l’explorateur Français de l’Extrême-Orient Henri Mouhot ou la voyageuse autrichienne Ida Pfeiffer qui entreprit seule un tour du monde au milieu du XIXe siècle.

C’est surtout un témoignage passionnant sur cette époque pas si lointaine, où la soif de découverte d’Européens intrépides ont rapproché les continents et fait se rencontrer toutes les races de la terre. Pour le meilleur et pour le pire.

Aux frontières du monde – La saga des derniers grands explorateurs, de Gilbert Grellet, éd. Jean Picollec, 24,80 euros.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés

France

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

« Réveille-toi, ô toi qui dors… »

Par Claude Wallaert

C’est bien à nous, Français, qu’il s’adresse, cet homme intrépide ; il sonne la diane et nous encourage ! Son message est d’abord vibrant et stimulant comme un appel de trompette : ironie mordante, chronique moqueuse, galerie de portraits souvent cruels, nous avons droit à tout cela ; puis, la charge s’apaise, la mélodie se fait grave : une fois bien réveillés, nous sommes rappelés à nos devoirs de Français, et encouragés à relever la tête.