Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Jeanne d’Arc en BD

Facebook Twitter Email Imprimer

Jeanne d’Arc en BD

Cette bande-dessinée vient à point nommé, c’est-à-dire au moment même où le Puy du Fou a racheté aux Anglais l’anneau que Jeanne d’Arc portait à son procès de Rouen. Un anneau authentifié par les plus grands experts et que les Anglais veulent maintenant récupérer ! Jeanne d’Arc, presque six cents après sa mort reste donc d’actualité.

C’est donc à une icône, à un monument historique de la France et du Moyen Âge que, Murielle Gaude-Ferragu, Jérôme Le Gris et Ignacio Noé se sont attaqué. L’histoire est connue, archi-connue. Il fallait, pour bien la mettre en scène et se démarquer des nombreux ouvrages déjà consacrés à Jeanne d’Arc, trouver un angle particulier. Les auteurs ont eu la bonne idée de commencer le récit par la visite du roi Charles VII sur la place du Vieux Marché à Rouen. Nous sommes en novembre 1449 et dix-huit ans plus tôt, la jeune demoiselle de Domrémy, qui avait permis à Charles VII de retrouver sa couronne, était brûlée vive sur cette place. Le roi vient à Rouen pour effacer l’infamie anglaise. Il veut réhabiliter Jeanne car elle « n’était pas un hérétique comme nos ennemis ont voulu le faire croire et nous allons nous employer à rétablir la vérité », dit le souverain à son chancelier Guillaume Jouvenel des Ursins. Le récit reprend ensuite sur les temps forts de la vie de Jeanne et ses nombreuses batailles, fort bien reconstituées : Orléans, Jargeau, Patay, Paris. A travers les auteurs, le roi Charles VII tente d’expliquer pourquoi il a « abandonné » la Pucelle à son sort.

Le cahier de huit pages qui clôt l’album fourmille de détails et finit par convaincre le lecteur que, des nombreuses bandes-dessinées consacrées à la Pucelle, celle-ci reste la plus aboutie car elle est la plus plausible et la plus historiquement crédible.

Jeanne d’Arc, de Murielle Gaude-Ferragu, Jérôme Le Gris et Ignacio Noé, éditions Glénat-Fayard, 56 pages, 14,50 euros.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés