Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Danger : école en déconstruction

Facebook Twitter Email Imprimer

L’école est à l’image de notre pays : en pleine déliquescence et en déconstruction. Il convient de revenir aux fondamentaux que constituent la morale, la discipline et la transmission de savoirs pour la remettre sur les rails. Et notre pays ne s’en portera que mieux. Tel pourrait être le résumé de l’ouvrage iconoclaste de Jean-Paul Brighelli, normalien et agrégé de lettres, qui stigmatise les politiques éducatives (en particulier socialistes mais pas qu’elles !) menées par autant de locataires de la rue de Grenelle depuis les années 70. Il fustige la politique du « lubrifiant » qui permet de mieux faire passer des réformes aussi ineptes qu’inefficaces, s’insurge de la théorie du genre qu’il qualifie de « construction sociale et non (de) donnée génétique ». Il se fait aussi plus politique quand il accuse la gauche de « cultiver la misère culturelle et de diffuser l’inculture pour mieux manipuler les foules ».

Si le propos reste équilibré et pragmatique, il contient une part d’ironie qui ne manque pas de faire grincer des dents. L’auteur à qui l’on doit le best-seller « La Fabrique des crétins » remarque ainsi que de plus en plus de bacheliers obtiennent, avec le jeu des options, plus de 20/20. Ils étaient 67 en 2012, 171 en 2013 et 241 en 2014. « Puisqu’on vous dit que le niveau monte », ironise-t-il ! Ce militant pour une « refondation de l’école » flingue également l’orchestration de la médiocrité, la stigmatisation des bons élèves, le fait que l’élitisme soit devenu un gros mot et que la gauche ait anéanti l’ascenseur social « parce que cet ascenseur reproduit les inégalités sociales » ! Jean-Paul Brighelli qui avance quelques solutions comme « amener les enfants des cités dans des établissements sérieux sur la base de la tolérance zéro » et maintenir l’Histoire en terminale parce qu’elle incarne la « propédeutique du savoir », nous livre ici un ouvrage criant de vérité. A mettre en toutes les mains et surtout celles des politiques !

Tableau Noir – Jean-Paul Brighelli – Hugo et Cie – 236 pages – 17 euros.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés