Recevez la lettre mensuelle de Politique Magazine

Fermer
Facebook Twitter Youtube

Article consultable sur https://politiquemagazine.fr

Cuisine politique

Facebook Twitter Email Imprimer

Cuisine politique

Une fois que le lecteur a refermé l’ouvrage des deux journalistes, Laurent Bazin (I-Télé) et d’Alba Ventura (RTL), il ne reste pas sur sa faim. Car de la première à la dernière page, il n’est question de petite cuisine politique, au sens propre comme au figuré. L’idée des auteurs est de décortiquer ce qui se passe au sein des sacro-saints petits déjeuners et déjeuner entre journalistes et hommes et femmes politiques. Pour le commun des mortels, beaucoup de mystères entourent ces rendez-vous ? Que s’y dit-il ? Qui paie l’addition ? Qu’y mange-t-on ? La connivence tant dénoncée entre journalisme et politique existe-t-elle vraiment ? Au fil des pages, on découvre un univers tout de même particulier avec ses codes, ses pratiques, et même ses rituels quand les déjeuners se déroulent dans des enceintes très prestigieuses (Élysée, ministères…). Le lecteur est aussi frappé par ses atmosphères parfois spéciales, ses anecdotes parfois croustillantes. Car à l’occasion de ces rencontres, les politiques se lâchent, en demandant aux titulaires de la carte de presse de conserver pour eux ce qu’ils entendent… Ce que ces derniers ne font pas toujours. On apprend ainsi que François Hollande serait l’un des grands pourvoyeurs de la fameuse deuxième page du Canard Enchaîné, que Roselyne Bachelot devenue elle-même journaliste a été très cruelle avec quatre de ses (futures) consœurs féminines, que Dominique de Villepin était « un maître artilleur du off », etc. Ces déjeuners permettent aussi de dézinguer les petits copains et le camp adverse. Qui a dit « Le Maire finira en slip kangourou » ? A qui prêter ces propos : « Le mec qui ouvre un magasin de couilles en face Solferino, il se fait un paquet de fric » ? Qui est surnommé « l’étrangleur ottoman » ? « Culbuto » ? « L’égo sur pattes » ? « Bidochon » ?

Ce livre est l’occasion de dresser le portrait de ceux qui ont compté, qui comptent et qui pèseront dans la vie politique française. Il en montre, par le menu et une liste de bonnes adresses, quelques travers, dont le lecteur se délectera.

Le Bal des dézingueurs, de Laurent Bazin et Alba Ventura, Flammarion, 340 pages, 20 euros.

Facebook Twitter Email Imprimer

Abonnez-vous Abonnement Faire un don

Articles liés